Onze ans d'évolution des grands employeurs privés au Pays de Lorient


Le tissu économique local compte aujourd’hui plus de 120 établissements privés de 50 salariés et plus. Afin d’analyser les recompositions économiques en cours, AudéLor et la CCIM ont examiné l’évolution des effectifs de ces établissements depuis fin 2004 dans le Pays de Lorient.

Notre économie se caractérise par un équilibre entre secteur productif et secteur présentiel, ainsi qu'une tendance à la tertiarisation.

 

En savoir +

Article paru dans le Barographe n°26, février 2017

Sources

INSEE, AudéLor, CCIM

Contact

Gilles Poupard

Autres ressources

Consultez les études de l'Observatoire Emploi Formation

et l'étude "Évolution économique du Pays de Lorient sur 10 ans. Un regard sur les établissements de 50 salariés et plus" (Juillet 2016)

L'équilibre facteur de résistance aux turbulences

Fin 2015, dans le Pays de Lorient, on comptait 123 établissements privés de 50 salariés et plus (hors fonction publique, enseignement et action sociale). Ils représentent 18100 emplois salariés, soit 35 % du total dans le champ concerné. Seuls 8 établissements privés dépassent 300 salariés et 20dépassent 200 salariés.

Ces établissements se répartissent de manière très équilibrée entre secteur productif (61 établissements) et secteur présentiel (62). Le secteur productif regroupe les activités non destinées à la population : industrie, transport, services aux entreprises… Le secteur présentiel, celles tournées vers la population locale et les touristes : commerce de détail, santé, construction, restauration… Spécificité du territoire, le secteur maritime comprend 17 établissements de 50 salariés et plus avec notamment DCNS, Cite Marine, Capitaine Houat ou Le Béon. Il représente 14 % du tissu économique et 24 % des emplois du champ étudié.

On peut aussi souligner la forte concentration (74 %) des plus grands établissements au sein des 5 communes de l’unité urbaine plus Caudan. Le rôle des zones d’activités, qui regroupent 98 établissements soit 80 % du tissu étudié, doit aussi être mis en exergue.

Les 20 établissements privés d'au moins 200 salariés fin 2015

Un tissu économique en recomposition

De fin 2004 à fin 2015, le nombre d’établissements de 50 salariés et plus a diminué dans le Pays de Lorient (-13 soit -9 %), surtout dans la tranche 50-100 salariés. Mondialisation, désindustrialisation, irruption du numérique et, à partir de 2008, crise économique, les turbulences se sont traduites par des variations d'effectifs. Les établissements aux effectifs stables sont minoritaires : 23 %. Parmi les autres, on constate un quasi-équilibre entre les établissements en croissance (58) et ceux en baisse d’effectifs (67). Par ailleurs, la période a été marquée par de nombreux rachats ou regroupements.

Globalement dans les 161 établissements étudiés, le solde entre créations et destructions d’emplois est légèrement négatif : -229 emplois soit -1,2 %.

Nombre d'établissements selon l'évolution des effectifs de 2004 à 2015

Un glissement vers le tertiaire

De nombreux établissements productifs ont connu des baisses d’effectifs de fin 2004 à fin 2015. 65 % des établissements en baisse d’effectifs relèvent de ce secteur. On peut citer Fonderie de Bretagne, Plastimo, Orange, Chantelle et STX dans l’industrie, ainsi que les fermetures de Nexia Froid et de Rivalan dans le transport logistique. Le tissu économique local suit ainsi un mouvement de tertiarisation. Même si le tertiaire est mieux représenté, les 58 établissements en croissance relèvent de secteurs diversifiés : industrie, haute technologie, distribution, nettoyage, services à la personne, santé, restauration...

Parmi les 22 plus forts gains d’effectifs, on constate également un équilibre entre les secteurs productif et présentiel. Parmi les fortes progressions, on trouve des entreprises de haute technologie (METI, Coriolis composites...), mais elles sont loin d’être majoritaires. Dans le domaine productif, les entreprises en développement sont celles qui se sont adaptées aux exigences de compétitivité et ont investi sur le Pays de Lorient.