Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l'emploi et de l'attractivité

INSEE Analyses n°21

Après avoir subi des difficultés économiques dans les années quatre-vingt-dix aux effets toujours perceptibles, l’aire urbaine de Lorient retrouve peu à peu une trajectoire économique et démographique proche de celle d’aires urbaines comparables. Cette convergence s’observe sur les dynamiques de l’emploi, sa qualification et sa tertiarisation mais également sur l’attractivité économique et démographique du territoire.

Malgré des départs de jeunes encore importants, le territoire enregistre globalement plus d’arrivées que de départs. La moindre attractivité des années quatre-vingt-dix entraîne cependant une contribution plus faible du solde naturel et un vieillissement plus prononcé pesant sur la croissance de la population et de l’emploi.


Contexte de l'étude
Audélor a souhaité en 2015 travailler en partenariat avec l’Insee sur les questions de positionnement du territoire par rapport à un panel d’aires urbaines comparables. À l’heure de la révision du Scot du pays de Lorient et dans un contexte de métropolisation, il est apparu nécessaire de passer en revue les forces et les faiblesses du territoire. Ce travail partenarial vient compléter celui mené en 2011 qui était centré sur le fonctionnement interne du territoire (pôle, localisation population et revenus). Dans la présente publication, l’utilisation de multiples indicateurs a permis de mettre en évidence les liens entre évolution économique et évolution démographique, les dynamiques de convergence en matière de qualification et d’attractivité, la question de l’emploi des jeunes… L’utilisation d’un panel de territoires proches s’est avérée pertinente pour enrichir les comparaisons habituelles effectuées par rapport à la moyenne française ou la moyenne bretonne.

Contact : Gilles Poupard, AudéLor

Téléchargez l'étude en cliquant ici ou consultez-là directement ci-dessous :