Population : données de cadrage

Bretagne Sud : occupation du sol
Bretagne Sud : occupation du sol

Une densité élevée sur le littoral

Le territoire de la Bretagne Sud s’étend sur 7360 km² soit 22 % de la Bretagne historique.

La zone d’emploi de Quimper fait 2770 km², celle de Vannes 2755 km² et celle de Lorient 1835 km². Les surfaces artificialisées couvrent un peu plus de 9 % de la Bretagne Sud, les bois et forêts représentent 22 % du territoire. Les deux
tiers restants sont essentiellement des espaces agricoles.
En part d’occupation du sol, la zone d’emploi de Lorient est la plus boisée, celle de Quimper la plus agricole et celle de Vannes la plus urbanisée.

Bretagne Sud, densité de population : nombre d'habitants au km² en 2008
Bretagne Sud, densité de population : nombre d'habitants au km² en 2008

La densité moyenne de population de la Bretagne Sud est de 126 habitants au km².

Les zones Les plus denses (coeurs d’agglomérations, centres villes et centres bourgs) dépassent 500 habitants au km². Certaines zones urbaines de Vannes et Lorient ont des densités de plus de 5000 habitants au km².

Les zones pavillonnaires, très présentes autour des bourgs et sur la frange littorale ont des densités comprises entre 50 et 200 habitants au km².

En dessous il s’agit d’une urbanisation diffuse ou sous forme de hameaux.

La Bretagne Sud : 930 000 habitants et 29% des bretons

Bretagne : Nombre d'habitants par commune en 2009
Bretagne : Nombre d'habitants par commune en 2009
Bretagne : Évolution du nombre d'habitants par commune entre 1999 et 2009
Bretagne : Évolution du nombre d'habitants par commune entre 1999 et 2009

La Bretagne Sud représente 29 % de la population bretonne et 20 % de la Bretagne historique.

Avec 3 millions d’habitants en 2009 pour la Bretagne et 1,4 millions pour la Loire-Atlantique, la Bretagne historique représente 6,9 % de la population française. Un tiers résident dans les zones de Rennes et Nantes.

La Bretagne Sud représente 29 % des bretons. Elle a un poids équivalent à la zone de Nantes (913 000 habitants) et supérieur à celui de la zone de Rennes (750 000 habitants) ou de Brest (450 000 habitants).

 

 

 

Sur le périmètre Bretagne et Loire Atlantique, la population a crû en 10 ans, de 400 000 habitants (+270 000 en Bretagne).

Cette croissance est nettement plus forte à l’Est de la région. Elle est concentrée à 63 % sur les zones d’emploi de Nantes, Rennes et Vannes.

La Bretagne Sud représente 30 % de la croissance bretonne de 1999 à 2009.

Bretagne Sud : Nombre d'habitants par commune en 2009
Bretagne Sud : Nombre d'habitants par commune en 2009

Bretagne Sud : 3 villes de plus de 50 000 habitants

 Quimper, Lorient et Vannes : 19% des habitants de Bretagne Sud.

La population est répartie de manière relativement équilibrée entre les 3 zones d’emploi qui pèsent chacune entre 31 % et 35 % du total. La population est concentrée sur le littoral qui abrite les 3 agglomérations majeures et une partie significative (16/44) des villes de plus de 5 000 habitants.
Les 3 plus grandes villes dont la population de chacune dépasse 50 000 habitants représentent seulement 19% de la population de Bretagne Sud.
9 communes se situent entre 10 000 et 23 000 habitants soit un peu plus de 14 %.

Les 44 communes de plus de 5 000 habitants en 2009

1

Quimper

63387

15

Séné

8527

30

Baud

5868

2

Lorient

57812

16

Larmor-Plage

8423

31

Penmarch

5749

3

Vannes

52683

17

Pont-l’Abbé

8065

32

Kervignac

5747

-----------------

18

Ergué-Gabéric

7855

33

Ploeren

5744

4

Lanester

22288

19

Sarzeau

7659

34

Plonéour-Lanvern

5725

5

Concarneau

19352

20

Languidic

7327

35

Briec

5315

6

Ploemeur

17996

21

Rosporden

7126

36

Bannalec

5308

7

Hennebont

15079

22

Questembert

7021

37

Arradon

5301

8

Douarnenez

14842

23

Moëlan-sur-Mer

6956

38

Plouay

5274

9

Auray

12187

24

Caudan

6948

39

Scaër

5244

10

Quimperlé

11384

25

Pluvigner

6919

40

Châteaulin

5196

11

Guidel

10174

26

Trégunc

6785

41

Riantec

5077

12

Saint-Avé

10091

27

Theix

6765

42

Pluneret

5074

13

Fouesnant

9356

28

Brech

6435

43

Elven

5059

14

Quéven

8780

29

Inzinzac-Lochrist

5895

44

Quiberon

5027

Bretagne Sud : évolution du nombre d'habitants par commune de 1999 à 2009
Bretagne Sud : évolution du nombre d'habitants par commune de 1999 à 2009
Bretagne Sud : évolution du nombre d'habitants par commune de 1990 à 1999
Bretagne Sud : évolution du nombre d'habitants par commune de 1990 à 1999

+ 8 100 habitants par an de 1999 à 2009

Avec + 8100 habitants par an de 1999 à 2009, la population augmente en Bretagne Sud (+9,6 %) au même rythme que sur l’ensemble de la Bretagne (+9,2 %).

La croissance est beaucoup plus vive dans la zone d’emploi de Vannes (+17,5 %) que dans celle de Lorient (+6,2 %) ou de Quimper (+5,2 %). Dans la zone de Vannes, 25 communes ont une croissance supérieure à 3 % par an contre seulement 3 dans la zone de Lorient et 3 dans celle de Quimper.

 

 

Au cours de la décennie précédente (1990 à 1999), en Bretagne Sud comme en Bretagne, la croissance démographique était nettement plus faible. Elle était de +3200 par an en Bretagne Sud.

La population diminuait dans nombre de communes périphériques ou rurales et seulement 1 commune dépassait 3 % de croissance annuelle contre 31 entre 1999 et 2009.

La croissance était nettement moins diffuse sur le territoire. Elle était aussi déjà beaucoup plus forte à l’Est.

Une répartition par âge très marquée géographiquement

Bretagne : différence entre la population de plus de 60 ans et celle de moins de 20 ans en 2009


En Bretagne en 2009, le nombre de «60 ans et plus» (777 000) est très proche de celui des moins de 20 ans (772 000). Il lui est supérieur sur le littoral et en Bretagne centrale.

À l’inverse, les «moins de 20 ans» sont plus nombreux que les «60 ans et plus» dans les zones d’emploi des plus grandes villes de Rennes, Nantes et Brest (davantage de familles et d’étudiants).

 

 

 

Bretagne Sud : différence entre la population de plus de 60 ans et celle de moins de 20 ans en 2009

En Bretagne Sud, on compte davantage de «60 ans et plus» que de «moins de 20 ans» avec un écart de 33 000 personnes.

Pour les 3 zones d’emploi, les «60 ans et plus» sont plus nombreux que les «moins de 20 ans» (écart de + 7000 pour Lorient et Vannes et de + 19 000 pour Quimper).

Ce phénomène est particulièrement marqué sur le littoral et dans les communes les plus rurales. À l’inverse, les communes «rétro-littoral» qui ont récemment gagné beaucoup d'habitants ont une population plus jeune.