agence d’urbanisme, de développement économique et technopole du pays de lorient

Accueil / Agromer - agroterre

- Développer, innover et implanter

AgroMer - AgroTerre

Filière AgroMer et AgroTerre au pays de Lorient

Le Pays de Lorient dispose de nombreuses compétences au sein de la filière alimentaire. S’il est surtout reconnu pour ses activités liées aux matières premières marines, son importante activité agricole alimente des unités de première et seconde transformation importantes.

Lorient, leader français en AgroMer

Le port de pêche de Lorient est le premier port français au côté de celui de Boulogne-sur-Mer, c'est le premier port en chiffre d'affaires. Si sa pêche emblématique est la langoustine (722 tonnes en 2020), le Port de Lorient est un lieu de débarquement de plus de 100 espèces comme le merlu (6400T), la lotte (2751T), le lieu noir (1932T) ou encore la sole, le lieu jaune, le congre, l’araignée, le tourteau, homards et de nombreux autres crustacés.

  • Prés de 27 000 T de produits de la mer vendus sous criée,
  • Plus de 100 000T transformées sur le port,
  • 130 bateaux de pêches immatriculés à Lorient.

Le port est riche de nombreuses entreprises de mareyages spécialisées dans la première transformation des produits de la mer (Moulin Marée, Allard, Chalut des 2 ports …) et dans la mise en marché des crustacés crus et cuits (Thaeron, les Viviers quiberonnais…). Ces professionnels alimentent notamment les circuits de la grande distribution française.

À noter, la présence intégrée du groupe Intermarché comme un acteur économique majeur, avec Capitaine Houat traitant les volumes pêchés par l’armement Scapêche.


De nombreux acteurs de seconde transformation sont également présents sur le territoire comme : Cité Marine (1er employeur du Pays de Lorient après Naval Group), Halieutis, Krustanord, Top Atlantique, Groix et Nature … Leurs marchés sont les GMS, les poissonniers...

À noter en particulier les exemples de Qwehli ou Cinq Degrés Ouest qui, avec leurs procédés de conservation innovant garantissant une qualité organoleptique exceptionnelle des produits, s'adressent aux marchés du haut de gamme, en fournissant notamment les plus grands restaurateurs partout dans le monde.

La filière lorientaise s'adresse ainsi à tous les marchés, de la grande consommation aux grands restaurants internationaux.

 

IDmer, un centre technique pour l’agroalimentaire

IDmer est un centre technique dont la mission est de développer des produits ou des ingrédients à partir de matières premières alimentaires (R&D) et de réaliser les premières productions pilotes pour tester le marché. Les matières premières sont généralement d’origine marine mais pas uniquement :  IDmer peut travailler des plats cuisinés, des soupes de légumes, des purées ….et ainsi mettre en valeur des matières premières agricoles.

Pour effectuer des productions à échelle réduite, IDmer dispose ainsi d’un outil industriel complet pour vous permettre de lancer votre phase industrielle et la commercialisation de vos produits.
IDmer définit avec vous les spécifications, développe les produits en s’adaptant aux futures conditions industrielles de production et en optimisant les équipements nécessaires (capacité, multi-produits…) aux différentes phases du process : préparation, broyage, affinage, hachage, mélange et formage, cuisson, fumage, stérilisation, emballage…

IDmer contribue à la réalisation des tests de marché commercialisables, éléments indispensables à l’étude de faisabilité.
Enfin, IDmer accompagne le transfert du procédé de fabrication vers votre propre unité de production ou chez votre sous-traitant en conformité avec la réglementation sanitaire en vigueur.
 

En savoir plus : www.idmer.com


Agriculture et transformation

L’agriculture du Pays de Lorient est orientée vers la production animale (87% des exploitations) et plus particulièrement vers la production de bovins laitiers (40% des exploitations). Ce sont ainsi 75 millions de litres lait UHT en brique ou en bouteille et 3000 tonnes de fromages, qui sont produits par les 120 salariés de LORCO appartenant au groupe coopératif Terres de l'Ouest.

Plusieurs laiteries valorisent également les productions locales de vaches et d’autres espèces (Laiterie du Blavet, Laiterie de Kerguillet).

La production de légumes se fait au travers de la polyculture ou du maraichage pour environ 13% des exploitations, destinée à :

  • l’industrie avec des acteurs agroalimentaires bretons comme Gelagri (Triskalia), d'Aucy ou Ardo situés sur les territoires limitrophes : épinards, carottes, haricots verts...
  • la consommation en frais, circuits traditionnels et en court.

Les fruits produits sur le territoire sont destinés à la consommation en frais : fruits rouges, pommes, kiwi, poires …

En complément de ses compétences agricoles, le territoire lorientais dispose également de compétences de première et de seconde transformation industrielle :

En savoir plus :

 

 

Contact Filière AgroMer - AgroTerre : Cécile Vauchez

 

Les entreprises accompagnées

© 2019. Conçu par Lamour du Web