agence d’urbanisme, de développement économique et technopole du pays de lorient

Accueil / Entreprises accompagnées

KELLIG EMREN

publié le

partager sur

Vers de nouveaux matériaux durables pour le secteur du bâtiment


Créée en 2018 par Alexandre Pointet, cette jeune entreprise baldivienne innove en proposant des isolants biosourcés pour la rénovation énergétique des bâtiments.

 

Les préoccupations environnementales sont devenues centrales pour bon nombre de citoyens et de dirigeants. Parmi elles, la performance énergétique des bâtiments qui génèrent à eux seuls près de 50 % des gaz à effets de serre. Leur rénovation passe notamment par le renforcement de l’isolation afin de limiter les transferts de chaleur de l’intérieur vers l’extérieur et permettre des économies financières pouvant atteindre 20 à 40% tout en réduisant l’emprunte environnementale du bâti.

L’isolation classique fait appel à des laines minérales (laine de verre ou de roche) ou du polystyrène. Si leur efficacité est indéniable, leur impact environnemental et leur fin de vie posent un vrai problème pour le secteur du bâtiment.

 

Des isolants en béton végétal…

Kellig Emren apporte des solutions aux territoires pour relocaliser les productions de matériaux de construction au sein de modèles économiques circulaires et vertueux tout en augmentant leurs qualités et en solutionnant leur fin de vie.

L’enjeu est de placer l’intelligence constructive et la conscience écologique au premier plan de la filière bâtiment en proposant de :

  • répondre à des fonctions (isolation, équilibre thermique et hygrométrique naturel, étanchéité à l’air…)
  • par un matériau écologique (bio et géo-sourcé, sain, à faible énergie grise et dont la fin de vie est solutionnée en amont)
  • capable de s’insérer par sa mise en œuvre dans les règles de l’art au sein d’un système constructif continu performant à l’usage, fiable, durable, sobre et perspirant.

Ingénieur de formation (ICAM Vannes), le fondateur du bureau d’étude Kellig Emren a souhaité développer de nouveaux matériaux isolants préfabriqués à base de granulats végétaux, de terre crue et de chaux.

Si le granulat végétal utilisé est le plus souvent du miscanthus, il peut également être composé de chènevotte de chanvre ou autres afin de proposer un matériau à l’image des ressources effectivement présentes sur un territoire. Voici donc la proposition d’un modèle d’économie locale et circulaire au service de la décentralisation, de la sobriété et de la résilience pour les matériaux du bâtiment.

Caractéristiques :

  • L’isolant obtenu se présente sous forme de carreaux pleins à rainures / languettes (3 carreaux au m2).
  • Ses dimensions de 66,5 x 50,0 x 7,5 cm représentent trois éléments au m².
  • Il est perspirant (régule les flux hygrométriques) et étanche à l’air.
  • Il a une densité de 340 kg/m3  et une conductivité thermique de 0.077 W/m.K.
  • Sa résistance thermique (R) est de 1.00 m2.K/W en isolation extérieure.
  • Sa résistance mécanique à la flexion 3 points est de 0.20 Mpa.
  • Il est classé dans la catégorie des produits ininflammables.
  • Il peut également être proposé en vrac (granulat enrobé de liant terre/chaux) et utilisé notamment pour le remplissage des caissons entre le support existant et le carreau après l’installation d’une ossature bois.

Ce système de mur (panneau+remplissage) permet ainsi d’obtenir, sur 25 cm d’épaisseur finie, la performance réglementaire de 3,7 m².K/W en isolation intérieure d’un bâti ancien par exemple, tout en respectant le fonctionnement des matériaux nobles qui le composent.

Pour caractériser puis normaliser et enfin démocratiser ces matériaux employant des matières premières bas carbone et à faible taux de transformation, l’entreprise se fait épauler par de nombreux partenaires parmi lesquels Akta Béton Végétal Projeté, Akterre, le Laboratoire IRDL de l’UBS, Hub Enerco, les acteurs locaux comme la Mairie de Baud et Centre Morbihan Communauté….

Kellig Enren - Panneau isolant végétal Terre crue - chaux

 

… À des procédés de production plus productifs et épurés intégrant la fin de vie


L’objectif n’étant pas limité au développement des isolants, le bureau d’études a conçu son propre outil de production. Le prototype n°2 est opérationnel depuis l’été 2019. Créé sur un concept nouveau et technologiquement sobre, il a permis de multiplier par 3 la productivité tout en divisant par 10 l’emprise au sol du process. Ce système a fait l’objet d’un dépôt de brevet en décembre 2020. Actuellement en cours de conception, le prototype n°3 permettra d’optimiser les derniers points techniques et rendra le process adaptable à tous type de gisement biosourcé et géosourcé afin de mieux valoriser l’ensemble des coproduits agricoles et terrassiers.

Kellig Emren, littéralement « Cellule Autonome », est comme la cellule d’un organisme vivant qui exprime son propre patrimoine génétique en symbiose avec un environnement plus grand.

Elle a été accompagnée dans ce projet par le Conseil Régional de Bretagne et a bénéficié d’une aide Inno R&D pour faciliter ses recherches.

Aujourd’hui, l’entreprise est en capacité de produire un matériau isolant biosourcé à raison de 8000 m²/an, issu d’agro ressources locales et dont la fin de vie peut être gérée grâce à une revalorisation directe par broyage puis adjonction d’eau et d’une faible quantité de liant.

Ainsi, demain sera prêt pour accueillir le second objectif de l’entreprise qui consiste à essaimer par l’économie de la fonctionnalité via la diffusion des technologies et la transmission des savoirs.

Infos clés :

  • Création à Baud le 18 juillet 2018
  • Fondateur : Alexandre POINTET
  • Nouvelle adresse cet été : Z.A. de Kermestre, 56150 Baud
  • Contact : 07 69 30 38 38, ap@kelligemren.fr
  • Site Internet en cours de construction

 

Dans le cadre de son accompagnement des entreprises innovantes du territoire, Lorient Technopole a accompagné Kellig Emren dans la définition de sa stratégie, le montage de son dossier de demande de financement et l’élargissement de son réseau.

Kellig Emren remercie la mairie de Baud, le service de développement économique de Centre Morbihan Communauté, la Technopole de Lorient, BPI France et la Région Bretagne pour l’accompagnement et les aides dont l’entreprise a pu bénéficier.

Crédits photos : © Kellig Emren

 

 


© 2019. Conçu par Lamour du Web