Arrivées et départs dans le pays de Lorient : profils et localisation

 

Afin de nourrir des pistes de réflexion sur l’attractivité locale, AudéLor présente une analyse des flux de migration sur le territoire.

  • D’où viennent les habitants qui ont emménagé dans le pays de Lorient 
  • Pour quels types de ménages le territoire est-il attractif ?
  • À l’inverse, quelles sont les personnes qui quittent le territoire ?


La croissance démographique du Nouveau pays de Lorient portée par les migrations résidentielles

Entre 2010 et 2015, la population a augmenté de 0,5 % par an en moyenne, avec une baisse de 0,01 % due au solde naturel et une hausse de 0,47 % due au solde migratoire.
Ainsi sur cette période, le territoire gagne en moyenne 1280 habitants par an avec les mouvements migratoires.

Un solde migratoire positif dans près d’une commune sur deux

Le solde des entrées-sorties par commune permet d’identifier un ensemble de villes très attractives pour les arrivants de l’extérieur du territoire, notamment Lorient, Ploemeur et Larmor-Plage.


Une fois sur deux des migrations intra-bretonnes

L’attractivité du pays de Lorient s’exerce avant tout au niveau régional : plus d’un entrant sur deux vient du reste de la Bretagne, dont un quart du Morbihan. Les deux autres régions les plus importantes en nombre d'entrants sont l'Île-de-France et les Pays de la Loire.


Les migrations franciliennes contribuent le plus au bilan migratoire positif

Globalement, le territoire enregistre un solde migratoire positif avec 8 régions. Elles sont plutôt situées à l'est d'un axe Normandie/Auvergne-Rhône-Alpes. L’Île-de-France est la région avec laquelle le solde migratoire est le plus excédentaire, alors que les Franciliens ne représentent que 11 % des entrants.

Un solde migratoire positif à partir de 25 ans

À partir de 25 ans, toutes les tranches d’âge enregistrent un solde migratoire nettement positif, en particulier les 35-39 ans (+176) et plus encore les 55-69 ans (+666). Bien que l’impact des migrations soit globalement positif pour le territoire, pour les 15-24 ans il est nettement négatif. Ces derniers représentent en effet 38 % des départs du territoire.

 

ou directement ci-dessous :

Arrivées et départs dans le pays de Lorient : profils et localisation. Communication AudéLor n°112, février 2019 de AudéLor

 

Une question ? Contact AudéLor : Nitharsini Koneshwaran