L’économie maritime bretonne vue par les chefs d’entreprise

 

À la demande du Conseil Régional de Bretagne, dans le cadre de l’Observatoire de l’économie maritime, le réseau des CCI de Bretagne et les agences d’urbanisme et de développement de Bretagne entament les travaux d’actualisation de la pesée économique de la filière maritime, 3 ans après la première mesure.

 

L’économie maritime en Bretagne impactée par la crise Covid-19

Compte-tenu de la crise sanitaire et économique engendrée par le Covid-19, la mesure de son impact sera intégrée dans l’actualisation de l’étude, au travers d’éléments conjoncturels. Ils permettront de compléter les enseignements de l’actualisation de l’observatoire et apporteront des indicateurs de tendance pour la filière maritime bretonne.

Une enquête auprès des entreprises maritimes a été réalisée quelques semaines après la sortie du confinement.Interrogés en juin et juillet 2020, les chefs d’entreprises de l’économie maritime affichent un recul brutal de leurs activités.

73% des chefs d’entreprises interrogés ont vu le chiffre d’affaires baisser sur le 1er trimestre 2020

L’ensemble des indicateurs alerte sur les effets de la crise sanitaire auprès des entreprises de la filière maritime. La sauvegarde de l’emploi a été la priorité des entreprises sur cette période, soutenues par les dispositifs d’aides publiques déployés à cet effet.


Certains domaines de la filière comme la construction et réparation navale dont les carnets de commande se remplissent bien en amont ont mieux résisté à la baisse brutale d’activité. Le secteur des produits de la mer s’en sort aussi globalement mieux, avec 18% des répondants observant une augmentation de leurs recettes.
 

L’emploi dans le nautisme génère dès à présent des inquiétudes

La forte baisse d’activité dans le domaine du nautisme, et plus particulièrement les activités de loisirs, a impliqué une baisse des effectifs pour un tiers des entreprises interrogées. Elles sont aussi nombreuses à envisager une réduction sur les mois à venir.

 

Malgré l’incertitude, les entreprises restent confiantes à ce stade

Avec un niveau de confiance moyen de 5,4/10, le secteur maritime se positionne au niveau de l’ensemble de l’économie bretonne. Bien qu’en baisse, le niveau régional ne perd que 0,5 point par rapport aux mesures précédentes enregistrées en 2019.

L’impact sur la pérennité de ces entreprises en 2020 est globalement moins redouté que pour d’autres secteurs d’activités : 16,5% des entreprises interrogées de la filière maritime estiment que la situation peut remettre en cause la pérennité de l’entreprise en 2020 contre 29,5% pour l’ensemble de l’économie bretonne.

 

Sur 2021, sans visibilité sur l’évolution de la crise, les entreprises de la filière maritime émettent davantage de réserve sur l’impact de la crise sur leur activité. Des évolutions qui feront l’objet de toutes les attentions lors du renouvellement de cette enquête en fin d’année, qui sera réalisée dans l’objectif de renforcer et préciser l’impact de la crise sanitaire Covid-19 auprès de la filière.


Etude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 201 entreprises de la filière maritime, en juin et juillet 2020, par le réseau des agences d’urbanisme et de développement en Bretagne et le réseau des CCI de Bretagne.



 Ou directement ci-dessous :

 

Une publication de l'observatoire maritime en Bretagne

« L’observatoire de l’économie maritime en Bretagne » a été mis en place en 2018 par le réseau des agences d’urbanisme et de développement et le réseau des chambres de commerce et d’industrie de la région Bretagne, en partenariat et financé par le Conseil Régional de Bretagne.

Destiné aux décideurs et aux acteurs de l’économie maritime en Bretagne, cet observatoire mesure le poids économique de l’activité liée à la mer en Bretagne. Cette pesée est également déclinée par territoires.

 

Une question ? Contact AudéLor : Gilles Poupard