16.10.2018

[Vient de paraître] Observatoire de l’économie maritime en Bretagne

L'étude propose une vue globale et localisée des activités maritimes et mesure la place qu'elles occupent dans l'économie bretonne




Proposer, pour la première fois, une vue globale et localisée des activités maritimes et mesurer la place qu’elles occupent dans l’économie bretonne : c’est l’objectif de l’observatoire de l’économie maritime en Bretagne.

Cette première étude a été menée durant dix-huit mois, par les deux réseaux bretons des chambres de commerce et d’industrie et des agences d’urbanisme et de développement, en partenariat et avec le soutien de la Région Bretagne.

Avant une présentation plus en détails des résultats du travail mené, les partenaires vous livrent quelques chiffres et données.

Plus de 65 000 emplois directs

Pour évaluer le poids de l’économie maritime, tous les établissements dont au moins 25 % de leur activité dépend de la mer ont été comptabilisés, soit 7 160 établissements. Avec plus de 65 650 emplois directs (hors tourisme) l’économie maritime représente 5,1 % de l’emploi régional.

L’exploitation des produits de la mer regroupe 25% des emplois

4 des 16 domaines* qui constituent l’économie maritime regroupent plus de 80% des emplois.


- Les activités de Défense nationale rassemblent 30% des emplois maritimes (20 000 emplois). Ce poids s’explique par la présence de la Marine nationale à Brest et Lorient.


- L’exploitation des produits de la mer à des fins alimentaires est aussi un des piliers de cette économie (25% des emplois maritimes soit 16 570). Ces activités comprennent notamment la pêche et la culture marine, le mareyage et la transformation des produits de la mer (5 840 emplois).


- Construction et réparation navale (17% - 11 430 emplois). L’industrie navale bretonne est marquée par l’importance de la construction navale militaire notamment à Brest et Lorient


- Le nautisme, lui-même structuré autour de quatre pôles (industries nautiques, commerces & services, ports de plaisance et activités nautiques) comptabilise dans sa globalité 2 136 établissements pour 6 250 emplois

Les autres secteurs représentent moins de 5% des emplois maritimes mais illustrent la diversité de ces activités et pour certains de nouvelles filières de développement (biocosmétique, numérique dédiés à la mer, EMR, etc.)

Une économie implantée sur le littoral, mais pas uniquement

L’emploi maritime breton se concentre dans 8 pays qui comptent chacun au moins 1 000 emplois maritimes : Brest, Lorient, Cornouaille, Saint-Malo, Morlaix, Auray, Vannes et Saint-Brieuc.

Quatre autres pays comptent plus de 250 emplois dont le pays de Rennes avec 650 emplois.


* Retrouvez les 16 domaines d’activités de l’économie maritime dans l’étude
complète