01.04.2019

Parution | ÉQUIPEMENTS DE SANTÉ et FONCTIONS MÉDICALES du pays de Lorient. Données 2017

Offre de soins ambulatoires, établissements de santé, maisons médicales...



La question des déserts médicaux est un sujet d’inquiétude. Une connaissance de l’offre globale des soins est donc nécessaire et utile à l’évaluation des besoins.

AudéLor, dans le cadre du suivi du SCoT du pays de Lorient, a mené une étude sur la répartition des équipements et professionnels de santé ainsi que sur l’implantation récente des maisons de santé pluriprofessionelles.


PRINCIPAUX RÉSULTATS

Un territoire peu concerné par les "déserts médicaux", pour l’instant

Globalement la densité de médecins est dans la moyenne bretonne.
Des disparités territoriales existent mais les communes les moins pourvues de médecins généralistes ne sont jamais éloignées de communes où au moins un médecin est en exercice.
Pour autant, les difficultés de démographie médicale existent bel et bien et peuvent justifier l’intervention des pouvoirs publics.

Un respect des installations en centralité

► La plupart des installations de médecins généralistes et autres professions de santé sont situées en centre-ville et centre-bourg

► Importance au sein de la commune de la synergie et de la proximité entre les professions de premier recours, la pharmacie et l’Ehpad et les autres établissements de santé

► Fin progressive des installations isolées de médecins, augmentation des regroupements de professionnels dans des locaux communs, voire dans le cadre de nouveaux modes partagés d’exercices. Cela permet une meilleure accessibilité en terme de rendez-vous et aussi en terme de déplacement (stationnements proches, accès de plein pied ou ascenseurs, présence de lignes de bus).

► Malgré tout l’accessibilité est plus difficile à Lorient, en centre-ville : locaux plus vétustes, pas d’ascenseurs, stationnement plus restreint (pas de "dépose patients").


Des établissements de santé accessibles et de qualité

► L’hôpital du Scorff en centre, récent, accessible en transport en commun.

► Un établissement "phare" et innovant : le centre mutualiste de rééducation et réadaptation fonctionnelle de Kerpape

 

CHIFFRES CLÉS

  • 30 communes du territoire du SCoT
  • 219 571 habitants
  • 373 médecins généralistes
  • 2859 infirmiers
  • 285 kinésithérapeutes
  • 161 chirurgiens-dentistes
  • 93 sages-femmes
  • 64 pédicures-podologues
  • 230 pharmaciens en officine et hors officine
  • 131 orthophonistes
  • 43 médecins spécialistes en psychiatrie
  • 26 médecins spécialistes en pédiatrie
  • 24 médecins spécialistes en ophtalmologie
  • 20 médecins spécialistes en gynécologie, obstétrique et gynécologie médicale
  • 13 Médecins spécialistes en dermatologie et vénérologie

 

Une question ? Contact AudéLor : Laurence Debacq

 Ou directement ci-dessous :