agence d’urbanisme, de développement économique et technopole du pays de lorient

Accueil / Publication

Dents creuses et friches dans les zones d’activités du pays de Lorient : un gisement à valoriser

Zones d'activités / Parution

partager sur

Face aux besoins fonciers des entreprises et à l'exigence d'économie d'espace, AudéLor a recensé les espaces non bâtis, les "dents creuses", et les friches bâties connues. Ce gisement, estimé à 44 ha, représente 3 % de la surface totale des Zones d'activités du pays de Lorient.

Ces 44 hectares ne sont toutefois pas commercialisables tels quels et ne peuvent pas être considérés comme du foncier immédiatement disponible.

Ils ne suffisent pas à répondre aux besoins des entreprises tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

Les zones d’activités économiques (ZAE) constituent un facteur essentiel du développement économique d’un territoire pour certains types d’activités. La création de nouvelles zones est donc indispensable, c’est pourquoi 200 nouveaux hectares sont inscrits à horizon 2037 dans le SCoT du pays de Lorient arrêté le 23 mai 2017.

Cependant, à l’intérieur des zones d’activités existantes, un gisement foncier en renouvellement urbain existe et peut être utilisé pour accueillir des entreprises. Ce gisement, estimé à 44 ha actuellement, est constitué de dents creuses et de friches. Il représente 3 % de la surface totale des ZAE du pays de Lorient.

 


Consultez la Note 99

 

Contact : Armelle Livory-Moser


© 2019. Conçu par Lamour du Web