Zone d’emploi de Lorient : quelles spécificités ?

Zone d’emploi de Lorient : quelles spécificités ?

 

AudéLor a comparé la zone d’emploi de Lorient à 36 autres zones d’emploi, afin d’en dégager ses points forts et des signaux faibles.

La comparaison porte sur deux panels : un premier intégrant toutes les zones d’emploi bretonnes, et sur un second comprenant des zones d’emploi de taille comparable.

Au sommaire de la Communication n°97 :

Caractéristiques de la zone d’emploi de Lorient, intégrant les trois EPCI du nouveau pays de Lorient : Lorient Agglomération, CC Blavet Bellevue Océan et Quimperlé Communauté.

Spécificités socio-démographiques : attractivité résidentielle, niveau d’éducation, CSP, inégalités, structure par âge…

Spécificités économiques : résistance à la crise,  poids des industries, des prestations intellectuelles, des fonctions métropolitaines…


Les 7 principaux résultats

1. Croissance démographique
Malgré une solde naturel quasi nul, la zone d’emploi (ZE) de Lorient connait une croissance démographique moyenne. Elle bénéficie d’une réelle attractivité résidentielle.

2. Vieillissement de la population
La ZE de Lorient est nettement plus âgée que le panel France.

3. Emplois de cadres
Par rapport aux deux panels, la ZE fait partie de celles qui comptent le plus d’emplois de cadres. Sa part d’emplois d’ouvriers est proche des médianes des deux panels.
La ZE de Lorient se distingue des deux panels par une forte progression des emplois « stratégiques » de cadres des fonctions métropolitaines sur les quinze dernières années.
 
4. Homogénéité des revenus
Elle fait partie des territoires marqués par une forte homogénéité de revenus au sein du panel France.  

5. Bonne résistance à la crise
Entre 2008 et 2016, l’emploi salarié privé résiste bien dans la ZE de Lorient. Elle se distingue fortement des deux panels par la très faible progression de son taux de chômage par rapport à 2008. Le recul de l’emploi dans la construction et les industries manufacturières est moins important que pour les deux panels.

6. Fonctions diversifiées
L’analyse de l’emploi par fonction montre une économie diversifiée, où sont surreprésentées les fonctions de production concrète (fabrication, BTP) et aussi les fonctions présentielles (distribution, santé…).

7- Faiblesse dans le tertiaire de bureau
On identifie une faiblesse sur le tertiaire de bureau, avec une faible part des emplois dans les TIC et la gestion (banques, assurances…). S’ajoute à cela une forte dégradation des emplois dans le secteur du conseil et ingénierie entre 2008 et 2016.  


Une question ? Contact AudéLor : Nitharsini Koneshwaran
Retrouvez toutes les études sur l'économie du pays de Lorient en cliquant ici

► Téléchargez la Communication N° 97 en cliquant ici
► Consultez l'étude directement ci-dessous :