Le commerce à Plouay : diagnostic et premiers enjeux

 

Avec 5529 habitants et un positionnement géographique éloigné des grands pôles urbains, la commune de Plouay est historiquement une des plus dynamiques du point de vue commercial à l’échelle du pays de Lorient. La commune dispose ainsi d’un ancrage solide au sein d’une zone de chalandise de près de 24 000 habitants.

La densité et la diversité de son offre commerciale sont exceptionnelles pour cette taille de commune, mais, comme beaucoup d’autres territoires au niveau national, Plouay a vu le nombre de ses locaux commerciaux vacants augmenter ces dernières années (le taux de vacance commerciale était de de 15,7% en 2018).

La commune de Plouay a donc sollicité AudéLor afin d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour maintenir l’attractivité du centre-ville.
Cette réflexion s’insère plus largement dans le cadre des travaux de l’Agence sur les centralités urbaines et commerciales. Ainsi, l’étude aura pour objectifs d’identifier les forces et faiblesses du tissu commercial mais également d’analyser plus finement les différentes composantes de la centralité.
En effet, l’attractivité d’un centre-ville repose sur plusieurs piliers : l’habitat, l’économie, les services, les équipements et les espaces publics… si un déséquilibre se crée, c’est l’ensemble de la centralité qui peut en souffrir.

L’analyse socio-économique a permis de mettre en évidence un profond renouvellement des habitants et des consommateurs ces dernières années : davantage de familles, moins d’ouvriers, plus d’employés et surtout toujours plus de migration domicile-travail qui favorisent les achats réalisés en dehors de la commune. L’évasion commerciale est ainsi passée de 39% en 2013 à 47% en 2018.

Si l’analyse urbaine et l’enquête menées auprès des commerçants mettent bien en évidence une dynamique commerciale réelle et des spécificités propres à la commune, il n’en reste pas moins que certaines fragilités pointent : manque de liaison et de fluidité entre les espaces commerciaux situés entre le nord du centre-ville et le cœur de ville, moindre satisfaction des commerçants sur leurs résultats économiques, baisse de dynamique sur certains axes du centre-ville…

Au terme du diagnostic, des pistes d’actions ont été identifiées avec l’appui du cabinet Lestoux & Associés afin renforcer le commerce de centre-ville. Le centre-ville doit ainsi devenir plus accessible, plus convivial, plus "vendeur" et reconquérir ces consommateurs plus volatiles.

La feuille de route proposée à la commune s’organise autour de 3 axes :

•    Un cœur de ville commerçant plus lisible
•    Une offre commerciale mieux adaptée aux attentes des consommateurs
•    Un cœur de ville plus convivial

 

ou consultez l'étude directement ci-dessous :

 

 

 

Une question ? Contact : Christine Boissonnot-Delachienne